Les petits secrets pour établir de bons formulaires

Qui ne déteste pas remplir des formulaires ? Détester est un bien grand mot, mais parfois pas assez fort. Quand vous demander à un internaute de remplir un formulaire lorsqu’il souhaite télécharger quelque chose sur votre site, vous devez penser en premier lieu au fait que l’utilisateur va devoir faire face à ce questionnaire de l’autre coté de l’écran. Est-ce que vous voulez que cela se passe comme ça ?

S’il vous plait entrer votre nom, adresse, numéro de téléphone, nom de l’entreprise… Et également quel meuble préfère griffer le chat de votre grand oncle…

Le lead potentiel peut cracher des atrocités pour un moment, se faire mal au pied en tapant son bureau, ou menacer de jeter son ordinateur par la fenêtre. Mais le contenu que votre site offre est vraiment de qualité alors ils continuent, en remplissant ces nombreux questionnaires afin d’obtenir le fameux sésame à la fin.

Finalement, ils réussissent, et ensuite ils voient le bouton « SOUMETTRE ». Ne me dites pas ce que je dois faire crient-ils en fermant le questionnaire. Ils ne sont pas
les seuls. Les formulaires utilisant le bouton SOUMETTRE ont seulement 3% de taux de conversion. Alors comment pouvez vous mener quelqu’un à s’abonner ? La réponse est : en ayant un peu de psychologie.

Ce que vos formulaires doivent dire :

Le choix des mots compte

La première règle à adopter : n’utilisez pas le mot « SOUMETTRE » quand vous voulez que quelqu’un remplisse un questionnaire. Les études montrent que « ICI » et « ALLER » ont 30% d’impact en plus.

La longueur compte

La seconde règle à adopter : la taille compte. Plus votre questionnaire est court, plus le taux de conversion est haut. Alors laissez tomber ce qui n’est pas important. Réduire le nombre de champs peut être douloureux au début, comme si vous jetiez des informations de valeur, mais cette perte ne sera plus qu’un mauvais souvenir quand vous verrez que votre taux de conversion à augmenter de 120%.

On peut constater que le taux de conversion est de 25% avec 3 champs, 20% avec 3 à 5 champs et 15% avec plus de 6 champs. Vous ne devez donc plus hésiter !

Le choix des champs compte

La troisième règle à adopter : à moins que vous ne téléphoniez à toutes les personnes après qu’ils aient rempli le questionnaire, vous pouvez enlever le numéro de téléphone des champs à remplir, ou rendez le optionnel. Vous pouvez collecter le numéro de téléphone un peu plus tard dans le processus.

En effet :

  • Demandez l’âge réduit le taux de conversion de 3%
  • Demandez le numéro de téléphone de 5%
  • La ville et le revenu de 2%
  • L’adresse postale 4%

Alors quand demander plus?

Obtenir des informations sur vos clients est quelque peu piégeur. Vous ne voulez pas trop rentrer dans leur intimité, mais en même temps, chaque information supplémentaire que vous obtenez vous aide à construire votre futur contenu, choisir les services que vous offrirez et même les produits que vous vendrez afin de répondre aux besoins de vos clients.

En fait, pensez vos questionnaires comme un rendez-vous galant. Soyez discret et poli en récoltant chaque information lors d’un premier diner. Par exemple, avez-vous demandez quel âge avait votre rancard ? Si vous l’avez fait, vous n’avez surement pas du avoir de second rendez-vous.

Les questionnaires demandant l’âge ont moins de chances d’aboutir. Avez-vous demandé son adresse ? Ou travaillait-elle ? Combien gagne t-il ? Demandez ces informations à quelqu’un qui n’est en fait qu’une connaissance n’est pas très bien vu. Et la personne qui demande ça peut paraitre très énervante.

A la place, obtenez les informations basiques pour commencer. Au prochain rendez-vous, vous pourrez en demander un peu plus. Au troisième rendez-vous, vous aurez probablement un bel aperçu de la personne à laquelle vous achetez du homard. C’est exactement la même chose pour les questionnaires. Commencez par le nom et l’adresse mail, et construisez ensuite une ou deux question que vous pourrez poser quand le lead reviendra. En un rien de temps, vous connaitrez tout ce que vous devez savoir pour faire de votre rendez-vous la plus belle des expériences.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *